retour à l'accueil infos







C'est quoi?

Ina Maka, "Terre-mère" en indien Lakota, c'est une marque mais c'est également une entreprise individuelle  créée en 1988 et dirigée par Chantal Courant, alias Kara, créatrice de mode éthique et recyclée. C'est également un atelier/galerie situé dans le centre de la France, dans le Berry, que l'on peut visiter lors d'évènements spéciaux, tels que la semaine de réduction des déchets, la semaine du développement durable, les expositions ponctuelles organisées par Kara ou les ateliers "portes ouvertes" coordonnés tous les ans début avril par la JEMA (Journées Européennes des Métiers d'Art): www.journeesdesmetiersdart.eu  

En dehors de ces périodes, l'atelier se visite sur rendez-vous exclusivement.


   
Profil de kara    

Créatrice de bijoux en argent et pierres semi-précieuses depuis 1988 (date de mon retour des U.S.A), j'ai décidé en 2006 de mettre en cohérence ma vie professionnelle et ma vie personnelle afin d'appliquer à mon travail de création les mêmes principes écologiques que je défends depuis toujours. Ayant étudié la couture dans ma jeunesse et suivi des cours de "fashion design" aux U.S.A., le besoin s'est fait sentir de reprendre la création textile et de fabriquer des accessoires de mode mais dans un tout autre esprit et de manière éthique. Avec mes créations, mes idées, mon savoir-faire, je suis désireuse d'offrir une vision nouvelle de la consommation afin d'en faire un acte pensé et réfléchi. Mon univers est poétique et ouvre la voie à un art de vivre centré sur l'originalité, le respect de soi, des autres et de la nature mais c'est également un acte de résistance contre la pensée unique.

 

Créer, c'est résister!

 - à la standardisation et à la vulgarisation des marchandises et des êtres humains

 - à la globalisation qui nivelle tout par le bas avec des produits manufacturés méprisant les droits sociaux et dotés d'une forte empreinte écologique

 - à la marchandisation qui tend à tout assouvir à la religion du marché et à produire des sujets exclusivement conditionnés par une rationalité marchande

 - aux délocalisations et aux transferts

 - à la dévalorisation du travail fait à la main au profit d'un monde fabriqué en série pour une civilisation de masse

 

Créer, c'est s'emparer de la matière pour y donner du sens et exprimer par le coeur et la pensée la valeur résistante de l'être humain

Créer, c'est la perpétuation des savoir-faire qui - dans la recherche et les découvertes - permet d'avancer et de survivre

Créer, c'est également le reflet de la personnalité d'individus qui s'interrogent sur le devenir de l'humanité et qui essaient par leur acte créateur de donner à penser et à réfléchir sur les enjeux sociaux et environnementaux de notre époque.

 

Toute ma création prend forme dans mon militantisme, mon attachement et mon respect à la Terre. Mes créations recyclées s'opposent radicalement au système de la mode et à ses dérives. Symbole d'éphémère et de versatilité, vouée à des cycles saisonniers, il est synonyme de surproduction et son lot de pollutions, de surconsommation et son lot de déchets et finalement de dégradation de la condition humaine avec l'apparition d'un nouvel esclavagisme mondial. 

 

Au XXIème siècle, la mode doit impérativement évoluer et être éthique et responsable car c'est une mode qui a du sens, qui privilégie les relations humaines, les rapports sociaux, les savoir-faire, le penser local, l'artisanat, la qualité à son juste prix et qui utilise des matières naturelles non traitées ou des méthodes respectueuses de l'environnement telles que le recyclage ou le réemploi.

 

Les matières premières que j'utilise sont récupérées de différentes manières, puis elles son lavées et classées évitant ainsi les filières conventionnelles d'enfouissement ou d'incinération. De ces "déchets" de la société de consommation naissent des accessoires de mode, des pièces uniques multi-fonctionnelles et iconoclastes, du recyclage créatif - bijoux, sacs, ceintures/sacs, écharpes, mitaines... -.

Mes créations sont également compatibles avec les engagements PRD3 et PRD4 du "Grenelle de l'environnement" à savoir:

 - PRD3: développer l'éco-conception des produits, la responsabilité environnementale des producteurs

 - PRD4: dynamiser le recyclage, valoriser et professionnaliser les filières de recyclage

 

A la fin de l'année 2011, ma curiosité insatiable m'a conduite vers une autre récupération cette fois, celle du métal en général. J'ai ressenti soudainement le besoin d'expérimenter avec ce nouveau matériau qui m'a tout de suite inspiré notamment celui des canettes de bière, des boites de sardines et autres boites métalliques imprimées utilisées dans le monde industriel et agroalimentaire. De ces expérimentations est née une nouvelle ligne de bijoux éclectiques, des créations inhabituelles réalisées en "bricolage créatif". Une collection exclusivement rivetée et boulonnée parfois qui associe au métal des matériaux aussi variés que le bois, la pierre, le tissu, le papier et la nacre. Elle est composée de bagues, bracelets, colliers, boucles d'oreilles, fibules et broches, selon l'inspiration du moment.

 

Particulièrement appréciées des consom"actrices" conscientes des enjeux actuels de notre époque, mes créations s'adressent également à toutes les femmes qui aiment l'original, le beau tout simplement et qui se soucient de l'avenir de notre planète.